... et bien j'ai plutôt été déçu... peut-être que je perds la main (l'oeil), que je n'y étais pas à la bonne saison, que je n'ai pas assez sorti la longue-vue (je voulais faire des photos)... ou alors, effectivement, les populations de certaines espèces se sont effondrées (lien).
Je suis parti de Paris (concert de Dominique A à la Philarmonie de Paris - mazette).
Première halte, en route, à la Réserve ornitho de Grand Laviers. D"anciens bassins de rétention d'une sucrerie ont été aménagés pour observer les oiseaux qui veulent bien s'y arrêter. A l'accueil, on me donne gentiment l'emplacement de Gorgebleues, de grèbes à cou noir, d'avocettes... mais pour la première espèce, je n'en verrai pas la queue d'un et pour les deux autres, ça n'a pas trop été la fête.
D'une manière plus générale, si ce genre de site est fait pour préserver la tranquillité des oiseaux, on ne peut pas dire qu'ils soient bons pour la photo. Les observatoires sont trop hauts et les ouvertures sont trop petites (bon, c'est fait exprès... sortir un gros tromblon, ça fout les foies).
Pour le Grand Laviers, c'est aussi géré par une association de chasseurs... question dérangement, euh...

La chasse... omniprésente en Baie de Somme.

grebe-cou-noir01-small.jpg
(Grèbe à cou noir... on ferait mieux au port du canal)

castagneux-small.jpg
(Grèbe castagneux... plus difficile à saisir tout de même)

Je prends mes quartiers dans un hôtel à Fort Mahon Plage.

fort-mahon01-small.jpg

Pour le reste de la journée (avec boite de raviolis réchauffée sur un parking - un genre de madeleine de Proust), j'irai au Sud de la baie de l'Authie, en espérant voir quelques échassiers, quelques canards, quelques limicoles.
Mouais... une vue satellite de l'endroit explique certaines choses.

carto02-huttes.png

Voilà, les trous d'eau sont "privés" et à chaque trou, il y a une "hutte" et souvent des canards en plastique (les canards d'appel ne sont pas de sortie...)
Pour moi, c'est mort.
Sur le parking, mon voisin (qui s'apprête à partir) m'interpelle. Vous venez de Côte d'Or ? ça a l'air d'être une constante dans cette région, les gens que vous ne connaissez pas vous causent - ça fout les foies.
Au cours de la conversation, je comprends que j'ai un chasseur en face de moi. Il est très gentil mais j'apprends qu'à cause de 500 phoques, il n'y a plus de poisson dans la Baie de Somme et à cause des cigognes qui commencent à se sédentariser (une poignée), il n'y a plus une grenouille dans les marais. Trop fortes ces bestioles... on a bien raison de les massacrer.
Une vision utilitaire de la nature, je n'ai pas trop l'habitude de discuter de ça.

Le lendemain, je vais visiter le Parc du Marquenterre... un genre de zoo en fait.
Le nombre d'espèces visibles (sauvages tout de même) est assez limité et par espèce, à part les "mouettes", il n'y a pas non plus foule.
Là encore, pour les photos, c'est pas top.


(quelques couples nichent au Marquenterre)

spatule-tri-small.jpg
(idem... là, c'est un montage issu d'une "rafale")

spatule00-small.jpg
spatule01-small.jpg
(mon 500 f/4 ne fait pas de jolis bokehs - zut)

avocette01-nb-small.jpg
(lumière de m... traitement en N&B pour tenter de sauver les meubles)

Pour le reste de la journée, je monte à Berck dans l'espoir de voir quelques limicoles et éventuellement des phoques.
Pas de bol, c'est la fête aux cerfs volants (lien) donc pour le calme (et pour se garer), c'est la galère.
Pas de petits échassiers... des mouettes et des goélands et heureusement, les phoques sont là. Marée basse en fin de journée, lumière sympa.

phoque04-small.jpg

phoques01-small.jpg

Pour vous faire une idée des endroits visités au cours de ces trois jours, voici une carte
carto01-small.png
que vous pouvez agrandir en cliquant sur ce lien.