Dans le cadre de notre métier (enseignants de Sciences de la Vie et de la Terre), nous sommes incités à favoriser la numérisation des observations faites au microscope.
Je ne suis pas pour... une photo empêche d'observer tant elle est instantanée (et puis... en image numérique, il y a tellement mieux sur internet), mais il faut reconnaître que dessiner à partir d'un microscope pour deux, c'est très difficile.
Soit... Dans les discussions entre collègues, il est fait état de caméras numériques, vendues très chères par nos fournisseurs habituels et qui pour moi donnent des résultats bien médiocres.
Sur le forum du Naturaliste, j'ai initié un fil de discussion pour présenter quelques-uns de mes "photoscopes", mais ceux-ci demandent des microscopes souvent plus perfectionnés que ceux que l'on trouve dans nos établissements scolaires.
Sur le forum national de SVT, j'ai donc posté un autre montage.
Comme il faut être inscrit pour consulter ce thread, je reprends les infos dans ce billet.

Je suis parti sur les monoculaires de mon lycée et comme je milite pour l'achat d'un reflex (à obturation électronique, c'est le cas du Canon EOS 1100D acheté pour moins de 300 euros avec un objectif 18-55... ce dernier permet donc de faire d'autres images utilisables en cours, avec un capteur autrement plus performant que les 3 ou 5 Mpx des caméras citées ci-avant), j'ai tenu à montrer comment on pouvait obtenir des photos pour quelques euros.

PHO_6724-small.jpg

PHO_6723-small.jpg

Il a fallu que je rajoute un bout de tube plastique (IRL) pour que ça colle avec la bague de fixation.
Pour les détails du "tube photo".

PHO_6726-small-leg.jpg

PHO_6727-small-leg.jpg

Vous avez sans doute déjà pu lire dans mon blog que les bagues allonge à vis M42 et la bague M42 -> Canon, se trouvent pour une misère (acheter deux séries de bagues)

Capture_d_e_cran_2016-09-11_a__14.26.02.png

Capture_d_e_cran_2016-09-11_a__14.28.01.png

Le point le plus délicat est la fixation en bas du tube (mais elle n'est pas forcément nécessaire).
En effet, il faut trouver un système qui aurait le bon diamètre tout en pouvant serrer le tube du microscope.
Dans mes tiroirs, j'avais deux ou trois adaptateurs Olympus - des porte projectifs, en fait - de référence "PM-ADF" (ou équivalent)
Sur ebay, il n'est pas évident d'en trouver et du coup, ça peut être cher (entre 50 et 100 euros).
En bricolant un peu, comme les vis que j'ai pu mettre au bout d'un bout de tube M42 pour lier l'adaptateur et le tube allonge, on peut faire l'équivalent.

adaptateur-vis.jpg

Le boîtier est en mode "A" (il mesure la lumière pour déterminer l'exposition), on peut lui imposer une balance de blanc (que l'on peut choisir). Dans le cas présent, la mise au point (et la compo) est contrôlée par le mode "LiveView" - on peut zoomer dans l'écran pour affiner la mise au point - et le déclenchement se fait via une commande filaire, à 2,5 euro sur ebay.

Capture_d_e_cran_2016-09-11_a__14.14.58.png

De plus, avec ce mode, le boîtier ne vibre pas lors de l'obturation (lien). On peut aussi piloter le boîtier depuis un ordinateur via un câble USB et le logiciel - fourni - EOS Utility (un prochain tuto) où on émule un LiveView et le déclenchement se fait par un clic de souris.

On peut envisager de passer l'appareil d'un microscope d'élève à un autre... ensuite, vous déchargez la carte mémoire sur le PC prof et vous envoyez les images sur le réseau. Ou alors les élèves ont une machine avec EOS-Utility et il n'y a qu'à brancher l'appareil photo.
Fin du fin, si vous désirer que l'appareil photo reste à demeure au poste prof et que vous ne voulez pas jongler avec les accus, une alim sur secteur se trouve pour une bouchée de pain (encore et toujours les chinois d'ebay).

Capture_d_e_cran_2016-09-11_a__14.54.02.png

Bon, et alors, au final, ça donne quoi ?

Avec une préparation d'épiderme d'oignon rouge, vite faite. Images quasi brutes, non redimensionnées. J'ai juste fait un peu de nettoyage et rehausse des couleurs avec toshop.
(respectivement au 10x et au 40x)

IMG_0967-small.jpg

IMG_0968-small.jpg

Avouez que ça n'est pas si mal.
On peut même dire que c'est imprimable ce qui est loin d'être le cas pour des images numériques obtenues par un autre moyen.
Il existe d'autres appareils photos qui sont adaptables (des compacts à objectifs interchangeables par exemple), mais ça n'est peut-être pas aussi simple et ça n'est pas moins onéreux.
Par ailleurs, je suis loin de tout connaître. Nous aurons sans doute l'occasion d'en reparler. Je vais essayer de me faire prêter du matériel par certains fabricants.