Sortie en 2011, la gamme Sony NEX (poursuivie par les "Alpha") a inauguré une nouvelle forme de boîtier numérique, les "hybrides" aussi appelés "Compact à Objectifs Interchangeables" (COI cités dans mon livre). Ces appareils, dépourvus de chambre reflex ont une monture, dite "E" à très faible tirage (18 mm) et donc on peut y monter tout ce que l'on veut tout en gardant la mise au point sur l'infini. Il suffit juste de trouver la bonne bague, avec le bon tirage.
Le problème principal est tout de même de conserver le contrôle du diaphragme (par contre, pour la mesure de lumière, pas de souci, les boîtiers sont TTL même sans puce dans l'objectif).
Vous avez vu dans d'autres billets que les fabricants d'appareils photo ont adopté des stratégies différentes en matière de contrôle d'ouverture de diaphragme.
Chez Canon, depuis la monture EF, le diaphragme est electromagnétique. Il n'y a pas de bague de diaphragme sur l'objectif ni de mécanique entre le boîtier et l'objectif. Il faut préserver certains contacts électriques (lien). Sans ces contacts, le diaphragme restera désespérément ouvert à fond. Il existe des bagues Canon -> Sony E qui permettent de fermer malgré tout le diaphragme... nous aurons l'occasion d'en reparler dans un prochain billet.
Le sujet du jour est donc "objectifs Nikon (monture F) sur hybride Sony (monture E)". Depuis le Nikon F, le constructeur a tenu à conserver la même monture et il l'a fait évoluer par petites touches. Pré Ai -> Ai -> AiS -> AFD -> AF-S... G... puis "E" (enfin, un diaphragme electromagnétique à la Canon).
Avec les AI(S) et AFD, il y a encore la bague de diaphragme. Quand vous tournez la bague, selon le sens (lol), vous ouvrez ou fermez le diaphragme. Comme l'objectif est déconnecté du boîtier prévu, vous serez à diaphragme réel, mais c'est tout à fait utilisable. Les adaptateurs peuvent être simplement mécaniques. Ce sont les moins chers.

bague13.png

Dans le genre, on trouve aussi des adaptateurs qui permettent de basculer l'objectif... excellent pour des cadrages avec une profondeur de champ augmentée.

bague15.png

Si vous avez un objectif Nikon de type "G" alors il n'y aura plus de bague de diaphragme. Les chinois d'ebay, très astucieux, proposent une solution que je trouve élégante.

bague11.png

bague12.png

Ne me demandez pas quelle est la mieux... je n'ai pas les moyens de tout acheter, tout tester et de me retrouver avec des tonnes de matos redondant. Pouvoir contrôler le diaphragme mécaniquement pour des objectifs G, c'est cool.

Dans les autres références que l'on peut trouver, il y a les "(speed)-booster"...

bague10.png

... qui permettent de rétablir la focale initiale alors que votre NEX a un capteur au format APSc (un 24 mm reste un 24 mm alors qu'en APSc, il y a un crop de 1,5x). De plus, ça augmenterait l'ouverture d'un diaphragme (ce qui semble logique)... mais comme ça se fait avec l'ajout d'un système optique, j'ai quelques doutes sur la qualité de l'image obtenue au final.
Ces adaptateurs restent assez chers (trop pour faire de simples essais) et ils ne me semblent pas assez onéreux pour embarquer des lentilles et des formules optiques de qualité.
Que dire alors de LA référence en matière d'adaptateurs pour hybrides, à savoir ce qui est proposé par le fabricant Metabones.
On reste dans du contrôle mécanique du diaphragme... pour 480 dollars (et sur ebay, on trouve le truc encore pour plus cher)

Depuis quelques mois, Nikon propose une évolution ultime de sa monture avec la mention "E" après l'annonce de l'ouverture maximale de l'objectif. Par exemple, le AF-S DX NIKKOR 16-80mm f/2.8-4E ED VR. Ce "E" signifie que cet objectif a un diaphragme électromagnétique et donc qu'une mécanique n'est plus nécessaire pour ouvrir/fermer le diaphragme (c'est le boîtier qui s'en chargeait). Je n'ai pas encore eu l'occasion d'avoir ce genre d'objectif dans les pattes et j'aurais bien voulu voir comment ça se présentait au niveau du cucul.
Si j'en juge par cette photo (e-infinity)

16316.jpg

Il semblerait qu'il n'y ait plus la tringle de commande du diaphragme (bien pratique quand on inverse les objectifs et donc pour le moment, il n'y aura pas de possibilité de contrôler le diaphragme avec toutes les bagues présentées ci-dessus.
Il faudra attendre que Metabones (puis les cloneurs chinois) insère une puce dans l'adaptateur, en faisant ce qu'ils proposent pour les adaptateurs Canon EF -> Sony E.
Accessoirement, pour ceux qui voudront inverser leurs zooms UGA Nikon "E" alors il faudra avoir recours à ce genre de bricolage. Peut-être qu'un jour Meike proposera une solution toute faite (à défaut du très onéreux Novoflex).

Il est tout de même étonnant que beaucoup de mes billets techno tournent autour du même sujet. J'ai un peu l'impression d'être dans une boucle sans fin, mais ça n'est pas déplaisant.
Vous noterez au passage que tout ce que je viens de dire pourrait aussi s'appliquer à des adaptations d'objectifs Nikon sur hybride micro 4/3 (MFT - Olympus et Panasonic).
Il reste à faire des billets sur les adaptations de toutes sortes d'objectifs sur tous les hybrides (on rajoute Fuji, Canon M, Pentax, Samsung...).
Mouais... je ne suis pas adepte des catalogues.