Dans un billet précédent, il est fait état de la solution peu onéreuse et performante de ce genre d'objectif, au bout d'un soufflet ou d'un tube hélicoïdal, pour faire de la macro.
En présence, cinq objectifs de 50 mm et un Mitutoyo MPlan Apo 2x avec une bonnette Raynox DCR-150 comme lentille de tube.

4objos-50mm.jpg

A l'occasion, je rajouterai une photo du cinquième qui a été testé, un Durst Neonon 50 f/2,8.

Avec mon macroscope bricolé à partir d'un statif d'agrandisseur, le tirage minimum que je peux obtenir est de 8 cm et ça donne un rapport de 2x.
La procédure est identique pour toutes les images : flash en mode eTTL, une vingtaine de clichés, un pas de 40 micromètres entre chaque prise de vue. Par contre, pour le Mitutoyo, le boîtier est un EOS 500D "usé" alors que pour les autres, j'ai utilisé un EOS 550D plus récent. Bien sûr, la zédification s'est faite avec la même méthode, dite "C" avec Helicon Focus. D'après l'excellent site coinImaging.com, il est dit que ce genre d'objectif ont encore des performances très correctes à 2x (et leur optimum est plus vers le rapport 1x... il faudrait que je teste et compare ces objectifs à ce rapport, en mettant des objectifs macro classiques)
De même, quand on regarde les performances du Schneider Kreuznach Componon-S 50 mm f/2,8, on voit que c'est vers f/4 qu'il est le plus performant.
Une première comparaison, le Componon à f/4, en position normale, inversé et inversé à f/11.

componon50-f4-normal-montage.jpg
componon50-f4-montage.jpg
componon50-f11-montage.jpg

Conclusion : en inversant l'objectif, on gagne en rapport macro, un peu en piqué. A f/11, la diffraction fait sévèrement son effet. L'image est moins résolue.
Ca ne saute pas aux yeux sur ces vignettes, je vais essayer de vous mettre un lien vers des crops à 100%.

La seconde comparaison que l'on peut essayer de faire, c'est de mettre le Mitutoyo en référence et cinq autres objectifs à f/4 (f/4,5 pour le Focotar, soit sa pleine ouverture... peut-être pas au meilleur).
Malheureusement, en toute rigueur, les prises de vue au Mitu auraient du être faites avec le même appareil photo... j'ai encore du boulot...
Dans l'ordre donc : le Mitutoyo, le Componon-S 50, l'EL Nikkor 50 mm f/2,8 série N, un Meopta Meogon 50 mm f/2,8, un Durst Neonon 50 mm f/2,8 et un vieux Leitz Focotar 50 mm f/4,5 impossible à inverser.

Mitu2x-montage.jpg
componon50-f4-montage.jpg
EL-Nikkor-f-4-montage.jpg
Meogon-f4-montage.jpg
Neonon-f4-montage.jpg
focotar50-PO-montage.jpg

Conclusion : il semblerait que le Mitutoyo ne tienne pas ses promesses, les quatre objectifs d'agrandisseurs se tiennent. Le Meogon serait le plus "sharp" (ou il a plus de contraste), ensuite viennent le Componon, l'EL Nikkor et le Neonon. Le Focotar est un peu à la rue, sans doute est-il trop vieux pour supporter la comparaison (ou alors je refais un essai en fermant d'un cran ou deux)
Pour arriver au rapport 2x, il y a d'autres solutions... elles seront évoquées dans un prochain billet.