Dans un billet précédent, j'ai essayé de définir les limites de la macro, avec à sa gauche, la proxiphoto et à sa droite, la supermacro, antichambre de la photomicrographie.
Je pourrais discuter autour de la macro et des objectifs qui permettent d'arriver au rapport 1/1. Je suis loin d'avoir tout vu, tout testé, mais la lecture de tests, le retour d'expériences de certains amis, la consultation de nombreuses galeries de photographes plus balèzes que votre serviteur et ma pratique multidécennale de l'exercice, m'en donnerait un peu le droit...
Nous verrons bien... peut-être que certains lecteurs attendent un avis (de plus) sur la question.

L'essentiel de mon propos va porter sur les moyens de dépasser le rapport 1/1 et qui sait, dans quelques mois, vous saurez comment on peut tutoyer les Everest du rapport 40x.

Pollen d'Escholtzia

Pour vous faire une idée du matos utilisable, j'ai remis à jour une infographie que j'avais réalisé il y a déjà pas mal de temps (début 2011).

montage2014-v1.png

Vous connaissez sans doute déjà une partie de ce matériel. Nous verrons ce qu'il donne, les avantages, les inconvénients de telle ou telle solution, les coûts... et le matériel qui va autour, car tel que, à part quand on prend simplement un objectif macro - une bonnette - une bague allonge... j'ai bien du mal à imaginer des photos potables avec les autres montages si on n'ajoute pas de matériel autour + une bonne dose de patience.
J'espère aussi que cette infographie ne vous fera pas fuir.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser.
Les réponses ne seront peut-être pas immédiates dans les commentaires de ce billet, mais elles viendront en tant voulu, dans d'autres articles.